Ce fût une mauvaise surprise. Des concessionnaires Fiat-Chrysler italiens ont découvert dans leur DMS à la fin de février des factures de véhicules neufs qu’ils n’avaient jamais commandés. Il s’agissait principalement de modèles à petites ventes comme la Tipo ou le Ducato.

« Nous avons été facturés pour un grand nombre de Tipos que nous n’avions pas commandé, déclare un concessionnaire italien à notre confrère Automotive News, sous le sceau de l’anonymat. Ces voitures avaient les mauvaises spécifications, ce qui les rendait plus difficile à vendre. Or, nous avons déjà un surplus de Tipos. »


Et un autre concessionnaire d’ajouter. « En l’espace d’une nuit, Fiat nous a facturé pour plus de 5000 unités d’un modèle qui se vend à peine à 4000 unités par mois. »
Cette opération représente une valeur en stock de 90 millions d’euros.

Des relations tendues avec le constructeur


Les relations entre la marque Fiat et ses 150 concessionnaires italiens se sont tendus fortement après cette facturation.

L’amicale des concessionnaires de FCA en Italie, UCIF, a protesté contre cette facturation.

Son président, Carlo Alberto Jura, a écrit dans une lettre à FCA que cette opération était inopportune car les concessionnaires avaient déjà des stocks importants de Tipos, dans certains cas jusqu’à 8 et 9 mois. Le bon niveau étant de 1,5 à 2 mois dans un stocks d’une taille saine.

Améliorer les comptes de FCA


Avec cette opération, FCA a gonflé ses livraisons sur le premier trimestre, qui sont comptabilisées comme des ventes dans les résultats financiers. Le chiffre d’affaires trimestriel a été augmenté de 90 millions d’euros.

L’UCIF recommande à ses adhérents de demander au constructeur des incentives pour les aider à vendre les véhicules non commandés. Elle a aussi suggéré à ses adhérents de notifier à FCA que cette facturation était une claire violation de leur contrat de distribution.

L’Amicale a également conseillé aux concessionnaires de refuser, dans le futur, de décharger des camions les véhicules qu’ils n’avaient pas commandés.

« Facturer des véhicules que les concessionnaires n’ont pas commandés n’est pas une pratique courante, a dit Plinio Vanini, d’Auto Torino, le plus grand groupe de distribution en Italie, qui a vendu 21 000 VN l’année dernière.


L’Italie est un marché crucial pour FCA, il représente 44% du volume total du constructeur en Europe. Quant aux ventes de la marque Fiat en Italie, elles totalisent 59% de son volume en Europe.