Le premier mois de l'année, avec 153 055 cartes grises enregistrées, augure d'une année intéressante. Les immatriculations progressent de 10,6 % mais janvier 2017 compte deux jours ouvrés supplémentaires par rapport à janvier 2016. A jours ouvrés comparables, le marché est donc en très légère hausse mais sans plus.
« Mais comparé à une fin d'année très forte, le résultat n'est pas si mauvais », nuance Guillaume de Couzy, directeur du commerce France de Peugeot.

Des loueurs de courte durée gonflés

Le dernier jour du mois a une nouvelle fois été chargé en immatriculations avec, au final une part dans les canaux tactiques, bien plus forte que sur le mois de janvier 2016. Ce sont surtout les loueurs de courte durée qui ont permis au marché d'afficher cette progression. Près de 20 000 cartes grises sont à mettre au compte de ce canal soit 13 % du marché total selon les donnes AAA. Dataneo, en revanche, en comptabilise un peu moins (16 800), puisque près de 3 000 unités seraient financés en location de longue durée et ne seraient finalement pas à destination des loueurs classiques mais peut être bien des filiales de constructeurs dédiées à cette activité de location.

Parmi les marques qui se situent au dessus de cette moyenne figurent Citroën, Toyota, Ford (avec près de 22 % des immatriculations du mois), Opel (35%), Fiat (31 %) mais aussi Nissan (23 %), Jeep (28 %) mais aussi Infiniti qui explose les compteurs avec 42 % de ses cartes grises à loueurs de courte durée.

« Il est vrai que ce canal a connu pas mal de livraisons sur le mois. Mais l'on ne peut pas parler d'un déséquilibre. Cette année, les vacances démarrent assez tôt et les loueurs étaient demandeurs de véhicules. Nous avons bien observé cette anticipation du marché », précise Amaury de Bourmont, directeur du commerce France de Citroën.

Canal de démonstration

2016 s'était soldée par des immatriculations en véhicules de démonstration en pleine forme ! 2017 se montre assez inégale en la matière selon les marques. Les françaises semblent avoir réduit la voilure mais en même temps peu de nouveautés sont prévues dans les deux mois qui viennent. Le canal se voit donc gonflé par Hyundai qui accueille la nouvelle i30, tandis Nissan gare sa nouvelle Micra dans les showrooms. Le poids du canal, qui s'élève à 14 % des immatriculations, reste très sain.

Duster, meilleure vente à particulier

Les ventes aux particuliers résistent bien même si les opérations Portes ouvertes de janvier n'ont pas été brillantes. 49,2 % des cartes grises du mois trouvent leur origine chez les particuliers en hausse par rapport à janvier 2016 (+8,4%). Dacia garde la palme de ce classement notamment avec le Duster. Mais juste derrière figurent la Peugeot 208, puis la Renault Clio. 

« Peugeot affiche un bon mix de vente et nous plaçons 4 voitures dans le top 5 français avec 208, 2008, 3008 et 308. L'offensive SUV prend bien », affirme guillaume de Couzy.

Citroën également redresse la tête et et permet à la marque d'afficher sa satisfaction.

« Le marché est bon et nos prises de commande sont positives (+20 % sur la famille C3) par rapport à l'année dernière », reconnaît Amaury de Bourmont.

De fait, les immatriculations de C3 (ancienne et nouvelle générations) pèsent, sur janvier, 40 %  du total dépassant même l'objectif que s'est fixé la marque sur le volume annuel.
« En année pleine, C3 doit représenter environ 35 % de notre volume global. Nous sommes donc sur la bonne tendance », poursuit le directeur du commerce France de Citroën.
Si le démarrage a été un compliqué avec ce modèle, notamment à cause de sa personnalisation, les concessionnaires se calent aujourd'hui afin découler les modèles de démonstration. 45% des ventes s'organisent désormais sur leur stock et leurs échanges. La marque a négocié une offre de transport à moindre coût afin d'accélérer le déstockage dans le réseau.