Alors que le mois d'avril affiche une baisse de 6 % des immatriculations, la lecture du marché par canaux ne permet pas de rassurer les professionnels de l'automobile. En effet, la clientèle des particuliers a déserté plus fortement les concessions. Ce canal affiche une baisse de 10,6 % sur le mois d'avril et au final seulement 46,5 % des cartes grises leur sont adressées. La lecture des chiffres au cumul, depuis le début de l'année, ne donne pas meilleure figure à cette catégorie de clients, puisque la baisse atteint 1,8 % alors même que le nombre de jours ouvrés sur ces 4 premiers mois de l'année est identique. Le repli des particuliers se confirme donc. Sur avril Peugeot s'affirme comma la première marque vendue à particulier (plus de 13 000 cartes grises et 42,4 % de ses ventes totales) et devance ainsi nettement Renault  (11 800 immatriculations et 36,6 % du volume mensuel).

« Globalement, les marchés sont très proches de nos prévisions et nous gardons un pronostic de croissance de 2 % au global, que l'on observe d'ailleurs au cumul. Sur le marché des particuliers, nous enregistrons une très forte hausse et gagnons même 1,5 point de marché sur ce canal », précise Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot.

3008 et 2008 viennent ainsi conforter cette position et se positionnent largement devant leurs rivaux Kadjar et Captur. Les immatriculations de Renault souffrent sur avril avec une baisse plus importante que le marché et 36,6 % de ses cartes grises destinées à particulier.
Dacia, en revanche garde la forme. Ses immatriculations reculent de 5,3 % mais la structure des ventes sert toujours d'exemple avec 84,4 % de clients particuliers. Renault et Dacia se préservent un quart des immatriculations du mois.

« Nous continuons d'engranger beaucoup de commandes sur le 3008 et nous gardons en parallèle 3 mois de portefeuille sans que les délais de livraison ne s'allongent. Et 2008 profite de cet élan. En parallèle nous commençons les livraisons de 5008 mais essentiellement sur le canal des sociétés et des loueurs de longue durée », observe Guillaume Couzy.


Kia (58,7 % des ventes aux particuliers), Seat (60,7 %) et Hyundai (66,4 %) progressent également sur le marché des particuliers et se positionnent au-dessus de la moyenne générale. Toyota adresse 56,5 % de ses cartes grises aux clients finaux mais souffre d'une baisse de ce canal (-17,3 %). Volkswagen ne parvient pas à redresser la barre. les immatriculations totales baissent de 15,1 % à 11 265 pendant que ses ventes aux particuliers chutent de 20,5 % (49,3 % du total)
Citroën, de son côté, se positionne au même niveau que le marché ce que son directeur du commerce France juge trop juste :

« Nous devons encore gagner des parts de marché et les commandes du mois d'avril sont encourageantes. C3 a enregistré 6 000 commandes sur le mois dernier et a gagné 10 points dans le poids de nos commandes totales », précise Amaury de Bourmont.

Un tiers d'immatriculations tactiques

Une nouvelle fois, il a fallu agir sur les canaux dits tactiques pour amortir la chute. Véhicules de démonstration et location de courte durée ensemble pèsent sur le mois d'avril 28,2 % des immatriculations contre 24,8 % en avril 2016. La location seule accuse un repli de 4 % sur le mois mais augmente de 7,5 % depuis le début de l'année.

« Nous sommes plus sur un effet de plan de flotte que sur une réelle tendance. Pour le canal des loueurs de courte durée, il faut attendre la fin du premier semestre pour avoir une vue globale », poursuit Guillaume Couzy.

Quelques marques se positionnent largement au-dessus de la moyenne du marché (17,3 % des immatriculations), comme Ford avec 27,5 % de son total, Fiat (29,8 %), Jeep (35,2 %) ou même Mercedes (24,2 %).

Les véhicules de démonstrations augmentent de 16,5 % sur le mois et atteignent 13,8 % du total. Une part plus faible que le cumul depuis janvier. Sur les quatre premiers mois de l'année 15,1 % du marché provient des véhicules de démonstration, en hausse de 21,2%.  Toyota avec 20,6 % de son total, Opel (19%), Nissan (26,9 %) avec son programme de courtoisie pour l'atelier ont forcé les stocks dans le réseau.