A l'heure où il s'agit d'avoir l'auto la plus "propre" possible, l'appétence grandissante des clients pour les lourds et hauts SUV peut s'interpréter comme un pied de nez.
Selon des données recueillies auprès de plusieurs sources, les SUV ont encore tout raflé en matière de vente de véhicules neufs en octobre dernier : 34% des immatriculations au Royaume-Uni, 31% en Espagne, 33,6% en Italie, 33% en France, 31% en Suède, 29% en Finlande... et 16,4% en Allemagne !

Une dynamique qui n'est pas nouvelle, mais qui continue de surprendre. Le cabinet Jato pense que les SUV représenteront 33% des immatriculations de VN en 2020 au sein de l'Europe des 27, avec un volume projeté de 6 millions d'unités.

En France, le SUV le plus vendu du mois d'octobre a été le Peugeot 3008. Il s'est arrogé la troisième place du palmarès global des ventes de véhicules, avec 6764 immatriculations et une part de marché de 3,8%. Le Peugeot 2008 n'est pas loin (cinquième meilleure vente, 5811 exemplaires, 3,3% de part) tandis que le Renault Captur occupe la septième place du palmarès avec 5708 ventes et 3,2% de pénétration. Rien que ces trois modèles ont représenté plus de 10% du marché du neuf en octobre.

Certaines marques ont en outre vu les SUV doubler les berlines dans leur volume global de ventes. La bascule s'est opérée au printemps mais désormais, en France, BMW vend plus de X1 que de Série 1. Idem pour Seat le mois dernier, qui a vendu plus d'Ateca que d'Ibiza. Et compte-tenu de l'avalanche de SUV qui ont été ou vont être présentés ces jours-ci, il y a fort à parier qu'une marque comme Opel pourrait bientôt les rejoindre.