Avec un an d’avance, Skoda a atteint l’objectif qu’il s’était fixé dans le cadre de son plan GO 3000, dévoilé en 2015. A lui seul, le Kodiaq, lancé en mars 2017 et première pierre de l’offensive SUV, a permis à la marque d’établir un nouveau record de ventes en France. Le Karoq va prendre le relais dans les prochains jours avec pour mission de permettre à Skoda de franchir pour la première fois la barre des 30 000 unités. Le Karoq sera épaulé par la nouvelle Fabia, prévue en juillet, et divers dérivés déclinés sur Kodiaq et Karoq.

32 000 à 33 000 commandes en 2018


Skoda Kodiaq SUV
La France est le 7e marché mondial pour Skoda dans le monde.
Au total, Skoda a livré 26 798 voitures en France en 2017, soit un bond de 13 % par rapport à l’exercice 2016. Au niveau des prises d’ordres, la marque avance le chiffre de 29 083 véhicules, soit une progression de 17 % par rapport à 2016 et de 30 % par rapport à 2015. En 2018, Skoda vise un volume de 32 000 à 33 000 commandes sur le marché français. La marque, qui en a déjà engrangé 11 400 sur le dernier quadrimestre, se montre assez sereine pour maintenir sa croissance sur les prochains mois.

Le canal des entreprises offre également de solides certitudes à la marque tchèque. Avec 10 419 commandes concrétisées sur ce canal l’an passé, Skoda revendique une croissance de 47 %. La tendance devrait se poursuivre en 2018 grâce au déploiement des Fleet Centers, au nombre de 45 à ce jour en France (sur 140 concessionnaires). Entre 5 et 10 nouveaux centres sont attendus en 2018. « Les affaires qui s’appuient sur une structure dédiée ont vu leurs ventes aux entreprises croître de 40 % en moyenne en 2017, contre 20 % pour les autres », indique Gilles Lechevalier, directeur des ventes.

1,5 % de rentabilité en 2017


Concession Skoda showroom
Une concession Skoda commercialise entre 150 et 200 voitures neuves en moyenne par an
Si le nombre de points de vente n’a guère augmenté en 2017, les résultats du réseau ont, eux, été tirés vers le haut. La rentabilité s’est élevée à 1,48 % l’an passé, contre 1,15 % en 2016 et 0,9 % en 2015. « Les distributeurs ont beaucoup investi dans leurs structures, mis plus de moyens et ont augmenté leur visibilité », indique Lahouari Bennaoum, directeur de Skoda France. En 2018, le réseau Skoda va s’appuyer sur 250 vendeurs, soit 25 de plus que l’an passé.

« Nous n’avons presque plus de concessions avec un seul et unique vendeur », précise Gilles Lechevalier. Les distributeurs ont également profité de la hausse notable du prix moyen de vente (catalogue), qui s’élève à 26 000 euros (22 200 € en 2014).

Cette augmentation découle à la fois d’un mix de ventes davantage orienté sur les « gros » véhicules et d’une pénétration plus forte des finitions haut de gamme (Style et Laurin & Klement), qui représentent plus de 70 % des ventes sur Kodiaq et Superb. En 2018, les SUV devraient représenter un tiers des livraisons de Skoda.

En France, une concession Skoda commercialise entre 150 et 200 VN en moyenne et entre 130 à 140 VO. Pour les distributeurs exclusifs, le chiffre d’affaires moyen s’élève à 6,5 millions d’euros.