En 2017 le montant total des ventes aux enchères de voitures de collection s’est élevé à plus de 112 millions d’euros* (hors frais), soit une progression de 2,1% par rapport à 2016, révèle le Conseil des ventes volontaires (CVV). C’est principalement l’offre de produits proposés à la vente qui a augmenté l’an passé : 2 328 unités contre 1 858 en 2016. Au final, il s’est vendu 1 529 modèles de collection aux enchères, un chiffre en hausse de 26% (1 216 en 2016). Le taux moyen d’invendu a affiché 34% (35% en 2016).

« Des prix de réserves un peu élevés de même que l’engouement pour des voitures « authentiques » (modèle complètement d’origine), propriété de longue date d’un unique propriétaire collectionneur qui sont par essence rares sur le marché, peuvent expliquer ce niveau de taux d’invendus », observe le Conseil des ventes.

Les véhicules adjugés plus de 25 000 € (hors frais) ont représenté 91 % du montant total des ventes et 40% du nombre de voitures commercialisées. 16 véhicules adjugés à plus de 1 million d’euros (contre 12 en 2016) ont pesé 26 % du montant total des ventes et seulement 1% du nombre de voitures. Le véhicule de collection le plus cher en 2017 a été la Ferrari Dino Berlinetta Speciale vendue par Artcurial lors de la vente Rétromobile de février 2017 (3,6 M€ hors frais).

Les trois principaux opérateurs sur ce marché, que sont Artcurial, Bonhams et RM Auctions (filiale de Sotheby’s), ont représenté près de 80 % du montant cumulé des ventes. Le groupe Alcopa, l’un des principaux acteurs aux enchères de véhicules d’occasion, s’est invité sur ce secteur en proposant 11 ventes l’an passé.

« Cet opérateur a un positionnement spécifique, son offre se caractérisant par des véhicules (old et youngtimer) en état de marche à des prix accessibles (jusqu’à 25 000€), vendus dans les mêmes lieux que ceux des véhicules d’occasion, avec des frais d’adjudications attractifs (13 % TTC sur l’acheteur) », informe le Conseil des ventes. Pour sa première année, Alcopa a représenté 6,3 % du montant global.

*En 2017, le périmètre de l’analyse concerne les 35 ventes thématiques organisées par les 9 principaux opérateurs du marché (93% du montant cumulé des ventes)