Les ventes de véhicules à forte image ont tendance à se tasser depuis plusieurs mois. Leur part de marché baisse légèrement, même si au sein de la baisse globale, bien des marques voient leurs performances commerciales progresser. Selon les calculs de L'argus, valables sur les immatriculations VP au premier semestre, la part des voitures premium et de luxe (Audi, BMW, DS, Infiniti, Jaguar, Land Rover, Lexus, Maserati, Mercedes, Mini, Porsche, Tesla, Volvo) a été de 12,4%, en retrait de 0,5 point par rapport au premier semestre 2016.Ce sont 141 454 voitures premium qui ont été immatriculées au cours de ces six derniers mois, contre 144 730 au premier semestre 2016, sachant que le marché est en progrès...

Dans le détail des marques, celles qui provoquent la baisse, d'abord. BMW a vu ses immatriculations reculer de 1,6%, en raison notamment du tassement global subi par les SUV X3, X4, X5 ou par la Série 3 Gran Turismo. La marque soeur Mini connait un sort identique (-2,4%), car la Mini et sa version Clubman sont en recul.
La véritable chute est plutôt à mettre sur le compte de DS. Le premium à la française a encore vu ses ventes reculer de 34,4%, en témoigne une DS3 en plein dérapage commercial. Infiniti aussi a subi au premier semestre : -23,3% de VN distribués, en raison des baisses observées sur les Q30 et Q50.

Plus curieusement, Land Rover n'a pas non plus fait montre d'entrain au cours de ce début d'année. La marque a vu ses véhicules neufs reculer de 16,8%, les Discovery Sport et tous les Range Rover sont effectivement orientés à la baisse.

Au milieu du tableau figurent Audi et Porsche. Les deux marques cousines du groupe Volkswagen ne présentent pas de résultats commerciaux négatifs, mais leurs progressions respectives sont inférieures à celle du marché dans sa globalité (+3%).

Du côté des marques qui se sont révélées en grande forme au premier semestre, bien des disparités. Certaines font état de progressions à deux chiffres comme Maserati (+34%) ou Tesla (+56%), ce qui parait logique eu égard aux volumes distribués. Mercedes, en revanche, a réalisé un carton plein (+12,2%) avec presque 3500 VN de plus immatriculés sur cette première partie de l'année. Mention très bien aussi pour Lexus (+5,6%) et Jaguar (+7,6%) tandis que Volvo (+4,5%) ne cesse de progresser mois après mois.