Encore une phase de tests grandeur nature pour des véhicules autonomes. Après Uber et Waymo (Google) et Navya, c'est le principal rival d'Uber aux Etats-Unis, Lyft, qui propose un service de réservation de voitures sans conducteur.

L’opération se déroule à Boston. Les taxis robots peuvent être commandés pour une course grâce à l’application pour smartphone de Lyft. Ce rival d’Uber aux Etats-Unis collabore avec nuTonomy, start-up qui vient d’être rachetée par Delphi.

Mieux comprendre ce marché du futur


Lyft - basée à San Francisco - avait annoncé en juin 2017 collaborer avec nuTonomy pour lancer à terme un service de réservation de voitures autonomes.

"Nous voulons que le grand public essaye lui-même les voitures sans chauffeur de façon à mieux comprendre l'impact que cette nouvelle technologie pourrait avoir sur leurs vies", écrivent-elle encore.

Waymo, filiale d'Alphabet/Google, teste déjà des véhicules sans chauffeur en Arizona (sud ouest des Etats-Unis) auprès du grand public et envisage aussi de lancer à terme un système de taxis autonomes.

General Motors compte lancer une flotte de taxis autonomes en 2019 et Volvo prévoit de vendre des dizaines de milliers de voitures autonomes à Uber. L'entreprise française, Navya, a mis au point des navettes de transport public autonomes, actuellement testées en France, aux Etats-Unis ou en Australie.