Les premiers véhicules chinois distribués en France devraient être badgés Link & Co, selon toute vraisemblance. L'entreprise chinoise, propriété de Geely qui détient aussi Volvo, a fait savoir le 26 mars dernier que ses SUV 01 et 02 seront produits sur les mêmes chaînes que le Volvo XC 40. Soit à Gand, en Belgique. Les trois véhicules partageront la même plateforme : "Cela nous permet d'avoir une usine à un coût réduit, les adaptations seront minimes" a expliqué Alain Visser, vice-président du marketing de Lynk & Co à la télévision belge.

A l'occasion de la présentation du 02, Lynk & Co a fait savoir que la fabrication ne démarrerait pas avant fin 2019 : "Il faut établir un réseau de distribution, c'est le challenge numéro 1 parce que nous partons de zéro" a encore souligné Alain Visser. C'est selon lui pour cette raison que les véhicules de Link & Co seront produits l'an prochain, et non cette année.

La société chinoise a cependant déjà des idées bien arrêtées sur la forme première que devrait prendre son réseau européen. Des sites physiques de distribution seront prochainement déployés à Amsterdam (Pays-Bas), Barcelone (Espagne), Berlin (Allemagne), Londres (Royaume-Uni) et Bruxelles (Belgique). Les sites devraient prendre la forme d'une boutique plus que d'une concession, puisque Link & Co les annonce dans "des quartiers centraux, à la mode".

Paris, voire Rome ou encore Milan ne semblent donc pas faire partie des priorités de Link & Co. La marque indique qu'un site Internet viendra en support ou en complément des boutiques situées en Europe, il sera vraisemblablement possible d'acheter les 01 et 02 en ligne. En outre, Link & Co a la volonté de procéder à un "offline tour de pop-up stores qui visitera bien d'autres villes chaque semaine".