Les ventes de véhicules d’occasion ne cessent de jouer aux montagnes russes en ce début d’année. Avec 465 161 autos de seconde main enregistrées le mois dernier, le marché s’est révélé en baisse de 6,7%, alors qu’il avait progressé de 4,5% en mars. Un mois d’avril plutôt maussade donc, surtout sachant qu’il n’y en avait pas eu d’aussi faible depuis 2012 !

Dans le détail des groupes, la baisse la plus significative est à mettre sur le compte de Renault : -9,6% d’immatriculations, tandis que PSA a connu une décroissance proportionnelle à celle du marché avec -6%. Le groupe Volkswagen, en revanche, a plus ou moins tiré son épingle du jeu avec un recul de 4,8% des transactions. Tout le monde s’est révélé en baisse en avril sauf deux groupes : Toyota (+3,5%) et Hyundai (+2,2%), qui sont aussi les seuls à progresser au cumul des quatre mois.

Lorsque l’on s’intéresse aux ventes par tranche d’âge, l’affaire a été presque simple en avril. Les jeunes ont été relativement dynamiques, les vieilles autos un peu moins. Ainsi, les moins de un an ont confirmé la tendance observée en mars, en progressant de 3,5%. Citroën a largement profité de cette embellie (+25,5%), tout comme Hyundai (+41,6%). La tranche des 1 à 2 ans a littéralement fait du surplace (+0%), tandis que celle des véhicules de deux à quatre ans a baissé de 7,5%.
Mais la chute de la tranche des plus cinq ans (-7,4%), qui concentre l’essentiel des transactions (311 867), demeure la raison principale de la baisse globale observée. Renault y a perdu du terrain (-11,8%), Ford aussi (-9,4%) tout comme Opel (-10,8%) ou encore Volkswagen (-6,4%).

Le marché de l’occasion reste positif sur le quadrimestre, avec +0,4%.