Désormais entièrement dévolue au Sprinter, depuis le départ du Volkswagen Crafter, l’usine de Düsseldorf s’apprête à produire la prochaine génération du fourgon lourd. Celui-ci arrivera sur le marché en 2018 et sera désormais accompagné d’une version électrique, une première sur ce segment pour le groupe. Mercedes-Benz avait déjà donné quelques indices en dévoilant son Sprinter e-Cell lors du dernier salon d’Hanovre, en septembre 2016. Assez logiquement, la direction du groupe allemand et le comité d'entreprise ont décidé que ce futur Sprinter électrique sera également fabriqué à Düsseldorf.

« Nous commençons un nouveau chapitre de l'histoire du Sprinter à Düsseldorf. Les systèmes de propulsion électrique sont une technologie clé en matière de transport urbain, en particulier dans l'environnement commercial. Notre accord selon lequel le nouveau Sprinter électrique sortira de l'usine de Düsseldorf est crucial. Nous garantissons ainsi les perspectives à long terme de Düsseldorf », commente Frank Klein, directeur des opérations chez Mercedes-Benz Vans

Au sein de l'usine de Düsseldorf, environ 300 millions d'euros sont actuellement investis dans la production du Sprinter nouvelle génération. Au cours des prochaines années, Mercedes-Benz Vans va investir un total de 150 millions d'euros dans l'électrification des Vito et Sprinter.

Le premier « gros client » pour les utilitaires électriques Mercedes est déjà connu : il s’agit du prestataire logistique et commercial Hermes Germany, qui va déployer 1 500 utilitaires électriques Mercedes-Benz pour des livraisons de colis dans les années qui viennent, dont des Sprinter.

En 2016, le Sprinter a réalisé une année record avec 193 400 unités vendues à travers le monde (disponible dans plus de 130 pays). Mercedes-Benz Vans produit le fourgon sur six sites à travers le monde.