Ce n’est certes pas le contrat du siècle, mais l’achat d’une navette Autonom Shuttle de Navya par le groupe Berthelet, spécialisé dans le transport de voyageurs, revêt une réelle importance dans la mesure où il s’agit d’un achat 100% privé, alors que ce type d’opération est généralement cantonné au périmètre des grands exploitants publics.

Il est donc significatif de constater que des entreprises privées s’intéressent désormais à des solutions de cette nature, surtout que chacun sait qu’elles demeurent onéreuses. Lors du congrès de l’Entreprise du futur qui vient de se tenir à Lyon, Aurélien Berthelet, directeur général du groupe éponyme, exposait l’Autonom Shuttle et soulignait que « la navette autonome n'est pas un gadget. C'est une révolution. Le marché est en train de se créer et on est sur des choses très concrètes ».

Une brique de mobilité dans un écosystème


Autocariste depuis plusieurs générations, Berthelet tend à se muer en opérateur de mobilités et cherche des solutions pour faciliter l’accessibilité des villes, un point clé pour leur attractivité et leur rayonnement économique, mais aussi social. « Nous devons donc apporter des solutions alternatives à la voiture individuelle et dans cette optique, les navettes offrent de belles perspectives pour le dernier km au sens large et pour assurer des liaisons courtes entre différents transports en commun », expose Aurélien Berthelet. Il s’agit aussi d’accompagner les entreprises de plus de 100 salariés dans l’élaboration d’un Plan de Déplacement d’Entreprise (PDE), devenu obligatoire, faut-il le rappeler.

En outre, cette brique de mobilité s’inscrit dans une démarche environnementale globale, Aurélien Berthelet s’attachant à anticiper la transition énergétique de la société et à montrer la voie à ses clients (électrification, bio GNV, etc.), dans un respect du prosaïsme économique naturellement.