Navya, entreprise française spécialisée dans les navettes autonomes et les nouvelles solutions de mobilité intelligente et partagée, vient d’annoncer l'enregistrement de son document de base auprès de l’Autorité des marchés financiers, ce qui constitue la première étape de son projet d’introduction en bourse sur le marché réglementé d’Euronext Paris.

« Je me réjouis d’annoncer l'enregistrement de notre document de base, qui constitue la première étape de notre introduction en bourse, une étape clé dans notre développement. Navya est à l’avant-garde de la révolution de la mobilité urbaine autonome. Cette opération va nous permettre de prendre une nouvelle dimension et d’augmenter considérablement les ventes et le déploiement de nos véhicules dans le monde entier, pour devenir un leader mondial du véhicule autonome », se félicite Christophe Sapet, président du directoire de Navya.

Créée en 2014, Navya fait d’ores et déjà valoir une stabilité financière, dans la mesure où elle compte pour principaux actionnaires le Paris Region Venture Fund (Région Île-de-France), géré par Cap Decisif Management, les fonds Gravitation et Robolution Capital, ainsi que les groupes industriels Valeo et Keolis. Une entrée en Bourse lui permettrait de dégager de nouvelles ressources pour maintenir le niveau élevé de ses investissements en R&D, en logiciels ou encore dans le domaine de l’IA.

En 2017, Navya a réalisé 10 millions d’euros de chiffre d’affaires et recense aujourd’hui une flotte de 67 navettes autonomes (AutonomShuttle) déployées dans 16 pays. L’objectif est de dégager un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros sur l’exercice 2018, avant de changer de dimension en 2021, à 480 millions, sur la base de 40% de part sur un marché des navettes autonomes estimé à 4 200 unités (soit environ 1 milliard d'euros), ainsi qu’une part significative sur le marché des robot-taxis.

Selon plusieurs travaux d’experts mis en avant par la direction de Navya, il est estimé qu’à l’horizon 2025, « le marché mondial des navettes autonomes atteindra 34 000 véhicules, soit une croissance annuelle moyenne de 93%, tandis que près de 2 millions de robot-taxis auront été vendus ».

Rappelons que Navya avait récemment étoffé ses équipes de direction avec l’arrivée de Jérôme Rigaud au poste de directeur général délégué et responsable des opérations, et de Franck Maccary en tant que directeur financier.