Nicolas Wertans n'aura pas eu le temps de fêter sa première année à la présidence de Ford France. la marque annonce dans un communiqué que ce dernier « a fait le choix d'une nouvelle orientation professionnelle en dehors de l'automobile. »

Cette information arrive le lendemain de l'annonce du limogeage du patron de Ford Motor, Mark Fields, bien qu'elle soient totalement déconnectées.


Patrick Bégaud, directeur marketing de la marque, assure l'intérim de la présidence, jusqu'à la nomination de son successeur qui doit prendre ses fonctions au plus tard le 1er septembre prochain.

« Nicolas Wertans a grandement contribué à la restructuration de la stratégie et des équipes de Ford France, Les fondamentaux ont été remis en place, les équipes remobilisées, les premiers résultats commerciaux et financiers sont déjà là. La feuille de route est tracée et Ford France et son réseau sont sur le chemin du succès. Il nous incombe de poursuivre dans cette voie pour pérenniser et accélérer notre croissance », explique Patrick Bégaud dans ce communiqué.

Le groupe en France vit une période agitée au niveau de sa direction générale. Nicolas Wertans, remplaçait ainsi Paul Flanagan, qui, après deux années de présidence (de 2014 à 2016) avait laissé le réseau et la marque sur leur faim. Mais Nicolas Wertans, de l'aveu des distributeurs, avait initié un travail remarquable sur le terrain et avait retissé des liens de confiance entre le réseau et la marque.

Bertrand Lessard, directeur des ventes de Ford France, doit lui aussi quitter la filiale pour repartir au Canada dans les semaines voire mois qui viennent.

Les immatriculations et la part de marché de Ford en France se sont certes redressées (+6,5% depuis le début de l'année et une part de marché de 4,4 %) mais au prix de très importantes immatriculations tactiques : les véhicules de démonstration pèsent 14,8 % des cartes grises et la location de courte durée 24 %.