Nissan est engagé dans une réduction de sa production en Amérique du Nord qui pourrait atteindre 20% pour s'adapter à la baisse de ses ventes en 2017.

C’est ce qu’écrit mardi le quotidien japonais Nikkei. La production de Nissan est déjà ralentie sur deux sites d’assemblage sur le territoire des Etats-Unis et trois autres au Mexique, avec des mesures de chômage technique pour leurs salariés.

Le marché des Etats-Unis représente 28% des quelque 5,77 millions de véhicules vendus dans le monde par le constructeur japonais, allié à Renault et Mitsubishi dans le cadre d’une triple alliance dont il est le fer de lance en Amérique du Nord.


En 2017, alors que les ventes mondiales d’automobiles ont progressé de 2,7% à 96,22 millions de véhicules vendus, le marché aux Etats-Unis s’est réduit de 1,8% à 17,55 millions, d’après les données du cabinet japonais Fourin.