« La direction du groupe a annoncé son intention de se séparer de 50 personnes par an à partir de 2013, sans aucune précision quant aux modalités de départ » a déclaré Christophe Munier, délégué e la CGT, syndicat majoritaire sur le site.

« Seulement 35 personnes doivent partir en retraite d'ici à 2016, des licenciements secs sont donc inévitables » a-t-il précisé.

L'usine de Vitry-le-François est spécialisé dans la fabrication de conducteurs de fluides pour différents constructeurs automobiles dont PSA, Renault ou Ford. Elle emploie 350 personnes et une dizaine d'intérimaires.

Selon le syndicat, deux lignes de fabrication de pièces, destinées notamment à PSA, ont déjà été délocalisées en Slovaquie à la faveur d'un changement de normes de production. 

La direction de Nobel Automotive, société propriété de la holding turque Orhan, n'a fait aucun commentaire.