La réseau Norauto, qui appartient au groupe Mobivia, a fixé son plan de bataille à horizon 2020 : ouvrir une quinzaine de sites en franchise par an en France et développer l’enseigne à l’international. Le réseau de centres-autos, qui compte 280 succursales et 116 franchisés dans l’Hexagone à l’heure actuelle, entend renforcer sa capillarité en privilégiant le modèle de la franchise, qui s’intègre plus facilement dans les zones de chalandises plus petites.

900 000 € de chiffre d’affaires


Norauto franchisé franchise centre-auto réparation
Un centre Norauto classique génère un CA moyen de 1,25 millions d'euros
L’enseigne va déployer à partir de 2018 des structures allégées afin de couvrir les villes de moins de 10 000 habitants. Ces centres, qui feront la part belle au digital, s’étendront sur une superficie de 200 m2 et devraient générer un chiffre d’affaires moyen de 900 000 €. A titre de comparaison, un franchisé Norauto génère un CA moyen de 1,25M€ dans une structure classique (300 m2 de surface, 8 collaborateurs). L’investissement global se situe entre 400 000 et 450 000 euros et un apport personnel de 100 000€ est demandé. Au bout de trois ans, l’excédent brut d’exploitation affiche entre 7 à 9 %. Au sein d’une succursale, le chiffre d’affaire moyenne s’élève à 2,5M€ (400 m2, 12 collaborateurs).

En complément de ces sites physiques, l’enseigne propose à La Défense (92) un corner qui permet aux automobilistes de déposer leurs véhicules. Les opérations d’entretien courant son réalisées sur place, via un camion mobile, tandis que pour les réparations plus importantes les véhicules sont acheminés vers un centre Norauto. « Nous expérimentons le concept de camionnettes mobiles, qui marche très fort en Ile-de-France, mais un peu moins dans d’autres zones », confie Frédéric Cecconi, directeur général de Norauto franchise.

Déploiement en Afrique


Le réseau Norauto revendique près de 900 contacts de candidats à la franchise par an, dont 40 % se concrétisent via son site web. Une part qui pourrait même grimper à 50 % avec le lancement d’une nouvelle vitrine digitale. En France, 23 % des franchisés sont multisites (2 à 3 centres en moyenne). « Nous enregistrons de plus en plus de demandes de cadres en phase de reconversion, mais aussi de femmes ou alors de projets familiaux menés par un père et son fils », illustre Valentine Guyot, chargé de développement et recrutement de franchisés.

Déjà implanté en Espagne, au Portugal, en Italie, en Belgique, en Russie ou en Argentine via des succursales, le réseau Norauto s’est fixé pour objectif de déployer ses couleurs en Afrique à horizon 2020 en développant un contrat de master franchise auprès d’acteurs locaux. « Il s’agit d’un continent en fort développement où le concept de centre-auto reste encore peu présent », informe Frédéric Cecconi.

La franchise Norauto représente un chiffre d’affaires global de 146 millions d’euros.