Il y a un peu plus d’un an, Olivier Delorme surprenait tout le monde en revendant l’ensemble de ses concessions au groupe By My Car, dirigé par Jean-Louis Mosca. En 2016, le groupe Delorme représentait un chiffre d’affaires de 340 millions d’euros et pointait en 31e position dans notre top 100. Le dirigeant lyonnais n’a pas pour autant quitté le monde de la distribution automobile. Il reste plus que jamais actif via sa société Solucar, spécialisée dans la vente de voitures aux entreprises (elle n’était pas incluse dans l’opération de cession).

Accompagné de son fils Justin, Olivier Delorme a fondé en début d’année 2017 la société Symbol Cars, une enseigne indépendante qui commercialise des voitures d’occasion haut de gamme (Maserati Porsche, Ferrari…). Celle-ci devrait conclure sa première année d’exercice avec un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros et un volume de plus de 300 voitures vendues. En 2018, Symbols Cars va quitter Chaponnay pour s’installer à
Vénissieux, dans l’ancienne concession Kia et Honda. En plus de la vente de voitures, le dirigeant va proposer une activité de gardiennage pour les véhicules hauts de gamme et d’autres services sur-mesure. Un atelier viendra compléter la structure en 2019. Olivier Delorme s’est un temps intéressé à la vente de véhicules de collection, business plutôt lucratif et porteur actuellement, avant d’abandonner pour l’heure ce projet.

« Il s’agit d’un business très pointu qui exige d’avoir une vraie connaissance et expertise de ces produits », indique le dirigeant.

Olivier Delorme ne ferme pas non plus la porte à des rachats de concessions en Rhône-Alpes. Le dirigeant reste toutefois tenu par un contrat de non-concurrence jusqu’en juillet 2019 qui lui interdit de vendre des modèles des marques revendues l’an passé (Volkswagen, Audi, Skoda, Seat, Nissan, Fiat). « C’est plus compliqué maintenant que je ne suis plus distributeur mais des opportunités se présenteront car le secteur est en pleine mutation », conclut-il.