Ce sont vingt exemplaires "seulement" du nouvel Opel Grandland X qui vont être mis en vente sur le site espagnol du géant du net Amazon : "L'Opel Grandland est déjà disponible dans notre réseau de concessionnaires, mais nous avons voulu collaborer avec Amazon.es pour bénéficier de sa connaissance de la vente en ligne et afin d'explorer de nouvelles manières de satisfaire les besoins de nos clients" fait ainsi savoir le directeur du marketing d'Opel en Espagne.

Le but d'Amazon et d'Opel est de fournir le véhicule 72 heures après qu'il ait été effectivement commandé auprès d'Opel et non d'Amazon. Le site de vente en ligne ne sert qu'à exposer le véhicule et à enregistrer une pré-commande, qui requiert 500€ de la part du client. Une fois l'auto pré-réservée, le site d'Amazon indique qu'un concessionnaire Opel est censé rappeler le client dans l'heure qui suit afin de finaliser sa commande. Outre la commande en effet, il s'agit aussi pour Opel Espagne d'indiquer une concession au futur propriétaire pour qu'il prenne possession de son véhicule.

Les 20 exemplaires proposés sont tous les mêmes : un Grandland X bleu, motorisé par le 1,6 l CDTI de 120 CV et doté d'une transmission automatique, au prix de 29 564€.

Sollicité, Opel France fait savoir que ce type d'initiative n'est à ce jour pas envisagé dans l'Hexagone.

Si l'on excepte quelques épiphénomènes (Tesla, Smart en Italie...), le cap de la vente en ligne n'a pas encore été franchi par les constructeurs. Le web est aujourd'hui surtout utilisé pour les lancements (Volvo XC90 par exemple) mais aussi pour les fins de série (Peugeot 1007, BMW Z4...). Dacia avait tenté le pari de la vente en ligne en 2011 en Italie, mais s'était ravisé peu après.