L'information est tombée ce matin dans les instances dirigeantes de Renault. Patrick Pélata, ex numéro 2 du constructeur, quittera définitivement l'Alliance le 16 août.

Il poursuivra sa carrière à l'extérieur du groupe, où il a effectué la majorité de sa carrière. Arrivé chez Renault en 1984 en tant que chef d'atelier à l'usine de Flins, Patrick Pélata est entré en 1998 au comité de direction de Renault, en tant que directeur du développement de l'ingénierie véhicule. L'année suivante, il est nommé directeur général adjoint de Nissan puis, en octobre 2008, directeur général délégué aux opérations de Renault.

Patrick Pélata, qui aura 57 ans le 24 août, avait été contraint de quitter ses fonctions à la fin du mois de mars 2011, suite à la fausse affaire d'espionnage qui avait ébranlé les plus hautes sphères du constructeur. Carlos Tavares l'avait alors remplacé.

Patrick Pélata était toutefois resté dans le groupe Renault-Nissan, où il oeuvrait au sein de la structure commune aux deux constructeurs, Renault-Nissan BV, une société de management de droit néerlandais chargée d'optimiser la stragégie d'achat et les systèmes d'information de l'Alliance.

A lire aussi sur notre site Internet :
toutes nos archives sur l'Affaire Renault