Avec un total de 29 149 voitures immatriculées en septembre, Peugeot a signé la principale progression chez les marques françaises (+4,7 %). Avec 13 000 unités écoulées sur ce dernier mois, la gamme SUV, composée des 2008, 3008 et 5008, a représenté plus de 40 % des immatriculations de la marque.

« Notre performance est dans la droite ligne des derniers mois et conforme à notre plan de marche », commente Guillaume Couzy, directeur du commerce de Peugeot France.

Les ventes de Peugeot ont été tirées par le canal BtoB en septembre, sur lequel elle revendique un gain de 2 points de part de marché, avec près de 10 000 unités immatriculées. Deuxième modèle le plus vendu aux entreprises depuis janvier, le 3008 reste le fer de lance de Peugeot sur ce marché.

La part du canal des particuliers s’est élevée à 43 %, tandis que les canaux des loueurs de courte durée et des VD ont représenté respectivement 5 % et 13 % des immatriculations.

Peugeot n’est pas en reste non plus sur le marché des VUL où elle affiche une progression de 7,8 % en septembre, à 6 096 unités (17,2 % de part de marché). Elle surfe notamment sur la dynamique de sa gamme de véhicules de sociétés (208 en tête).

La marque qui affiche 17,44 % de pénétration à fin septembre entend dépasser les 17,5 % sur l’exercice 2017, performance qu’elle n’a pas réalisée depuis 2010 (17,79 %).

« Cet objectif assez fort sur le dernier trimestre est la combinaison de plusieurs facteurs : une production plus forte, l’accélération de la livraison de notre portefeuille client, sur 3008 notamment, et le lancement de la 308 restylée, qui doit nous permettre de gagner des parts de segment », explique Guillaume Couzy.