Comme nous l’exposions dans notre édition print du 15 février 2018 (L’argus pro n°4525), la filière automobile française se met en ordre de marche et la plateforme automobile prend une résonance politique depuis la nomination de Luc Chatel à sa tête. Auparavant, la structure avait été dirigée par des dirigeants comme Eric Poyeton (ex Valeo et Renault Trucks) ou Bernard Million Rousseau (PSA). Depuis, Luc Chatel a fait venir à ses côtés un de ses proches, Vincent Parra, au poste de directeur de la communication et des affaires publiques. Et il vient donc de nommer Marc Mortureux à la direction générale de la PFA, à compter du 1er mars. « Nous allons optimiser nos organisations, ne pas les multiplier et stimuler une plus grande mutualisation des ressources », répète à l'envi Luc Chatel et derrière le filtre institutionnel, nous devinons des objectifs de simplification, d'efficacité et de modernisation chers à Emmanuel Macron et ses équipes.

X-Mines, Marc Morturaux commence sa carrière à la direction régionale de l’industrie et de la recherche d'Ile-de-France avant de rejoindre, de 1989 à 1995, le Ministère de l’Industrie (il fut le conseiller technique de Gérard Longuet), où il occupe notamment les fonctions de délégué interministériel aux normes, ce qui le conduit à participer, à Bruxelles, aux négociations du marché unique européen. De 2008 à 2009, il est le directeur de cabinet de Luc Chatel alors en charge, au gouvernement dont il est le porte-parole, de l’Industrie, de la Consommation. A ce titre, il pilote les Etats Généraux de l’Automobile et prépare, dans le contexte d’un secteur touché de plein fouet par la crise, le Pacte automobile signé le 9 février 2009 par le président de la République.

Par ailleurs, Marc Mortureux a été successivement Directeur de la R&D Europe – Etats-Unis de la Compagnie générale de géophysique, groupe mondial spécialisé dans l’exploitation des sous-sols, puis directeur général de la filiale Petrosystems (1995-1999) ; directeur général adjoint de l’Institut Pasteur, de 2005 à 2008 ; directeur général de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) dont il pilote, de 2009 à 2010 la fusion avec l’AFSSET (sécurité sanitaire de l’environnement et du travail), présidant à la création de l’Anses, un établissement public de 1 350 personnes et doté d’un budget de 135 millions d’euros, dont il est le directeur général de 2010 à 2015. Marc Mortureux était, depuis 2015, le directeur général de la prévention des risques au ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

« Je me réjouis d’accueillir Marc Mortureux comme directeur général de la PFA. J’ai pu apprécier personnellement ses compétences et sa très grande solidité au moment de la crise de 2008-2009 et de l’élaboration du plan de sauvetage du secteur automobile. A la fois fin connaisseur du fonctionnement de l’Etat comme des institutions européennes, et passé par le privé dans un environnement industriel sur des marchés de dimension internationale, Marc est reconnu pour ses qualités managériales acquises à la tête de très importantes structures. Autant d’atouts pour contribuer au succès de la feuille de route ambitieuse qui est la nôtre, à un moment où le secteur automobile fait face à des défis historiques », se réjouit Luc Chatel.