Le « Do It Yourself », autrement dit, le marché du « fais le toi-même », représenterait aujourd’hui plus d’1,25 milliard d’euros en France, tous secteurs confondus. Et si on le pensait essoufflé dans l’automobile, le DIY semble peser 10% sur un marché français de la pièces détachées de 30 milliards d’euros selon Guillaume Renondin, cofondateur de Deal2Drive, le premier comparateur de pièces détachées automobiles en ligne. Nous avions écrit un article lors de sa création fin 2017, Deal2Drive veut comparer le prix des pièces en ligneAlors, forcément, tout le monde veut sa part du gâteau.

Ce même dirigeant a donc poussé le Do It yourself à son paroxysme en s’associant à une autre start-up, EcoCar’S. Ces deux jeunes pousses proposent donc aux internautes un service complet, de la recherche des pièces à la comparaison de leur prix, en passant par l’achat en ligne et la réservation du lieu de montage. L’accord prévoit de mettre à disposition des particuliers, les moyens et les outils d’effectuer eux-mêmes leur propre réparation en atelier, seul ou avec un coach. Et cela fonctionne via la géolocalisation et le rendez-vous en ligne.

Pour l’instant, il s’agit de tests car seules cinq régions offrent ces services de location d’ateliers comme MécanoEco (89), qui loue son atelier 25 euros de l’heure. Mais, si le succès est avéré, le business model et le maillage seront davantage consolidés d’après Guillaume Renondin.
A noter également, que les services d’un coach peuvent être sollicités. L’option coaching, à régler chez l’adhérent, débute à partir de 15 euros de l’heure chez SN Mécanique Services MCV (93) par exemple.

« Plus de 70% des achats de pièces auto sont livrés à domicile et à 30% chez un garagiste. EcoCar-S apporte un bénéfice clair et immédiat à tous les internautes qui veulent entretenir eux-mêmes leur voiture. Et donc avec Deal2Drive, les auomobilistes réalisent plus de 50% d’économie sur l’entretien par cette solution complète », souligne-t-il.

Actuellement, et avec seulement quelques mois d’existence, DealDrive collecte et compare plus d’un million d’offres de pièces auto vendues sur Internet. Elles correspondent à plus de 23 000 modèles en France et proviennent des principaux sites d’e-commerce comme Amazon, eBay, Oscaro ou encore Pièces&pneus. Selon le cofondateur, plusieurs acteurs traditionnels du secteur tels que les constructeurs, équipementiers ou distributeurs, seraient intéressés par la start-up et par cette nouvelle offre, une initiative qui permet de choisir sa pièce, son prix, son vendeur et son réparateur !