Nicolas Hulot, ministre de l'Environnement, vient d'annoncer, lors de la présentation de son Plan Climat, la mise en place d'une prime de transition pour remplacer une voiture diesel d'avant 1997 ou à essence d'avant 2001 par un véhicule plus propre, neuf ou d'occasion. Le ministre n'a cependant pas précisé le montant de la prime.
Concernant l'automobile, Nicolas Hulot ne s'est pas arrêté à cette annonce, qui figurait déjà dans les promesses de campagnes du président Emmanuel Macron.

 « Nous annonçons la fin de la vente des voitures à essence et diesel d'ici 2040 », a déclaré Nicolas Hulot, reconnaissant que cet objectif est "lourd", notamment pour les constructeurs automobiles. C'est une « véritable révolution », mais « les conditions sont là », a jugé le ministre de l'Environnement.