En 2009, Porsche avait semé l’effroi parmi les puristes et les passionnés de la marque en lançant une offre diesel pour son SUV Cayenne, qui avait déjà fait couler beaucoup d’encre dans cette population. Cette incursion n’aura été que de courte durée, dieselgate oblige. En effet, selon une note de Tim Urquhart, consultant automobile chez IHS Markit, la direction de Porsche, à l’écoute de ses clients et des consommateurs en général, va supprimer son offre de moteurs diesel, en sortant aussi derechef de son catalogue les versions Macan et Panamera diesel (notons que cette dernière a été lancée il y a à peine un an).

Malgré quelques récentes annonces parfois discordantes, cette décision n’est pas surprenante, surtout que la troisième génération de Cayenne avait été commercialisée sans bloc diesel. En somme, si l’annonce est symbolique eu égard au contexte que chacun connaît, elle vient confirmer « les choix stratégiques du groupe. Porsche a ainsi récemment annoncé qu’il multipliait par deux son budget d’investissements sur l’électrification de ses modèles, passant d’une enveloppe initiale de 3 milliards d’euros à 6 milliards d’euros d’ici 2022 », rappelle Tim Urquhart, tout en soulignant que « l’optimisation des moteurs essence reste aussi au rang des priorités ». Précisons qu'OliverBlume, président directeur général de Porsche AG, n'a pas officiellement confirmé l'information.