Les résultats du contrôle technique 2011 des véhicules légers a finalement laissé peu de place à la surprise : 21,11 millions de passages au banc l'an dernier, soit une hausse de 3,57%.

Mais pour trouver des données un peu surprenantes, mieux vaut s'intéresser aux contrôleurs qu'aux véhicules contrôlés ! Car avec 11.268 professionnels agréés au 31 décembre 2011, la progression de l'effectif atteint 16,59% par rapport à 2010.

Idem (ou presque) en ce qui concerne le nombre de sites : 524 centres ont été inaugurés l'an dernier pour 295 fermetures, soit une croissance de 229 implantations (+3,93% et 5 821 établissements agréés au 31 décembre dernier).

Si l'on excepte les contrôles techniques de véhicules spécifiques, cela représente un volume moyen de 3626 voitures contrôlées par an et par centre (3940 si l'on inclut les voitures spécifiques). La progression du nombre de centres, comme celle du nombre de contrôleurs, est donc supérieure à l'augmentation de l'activité...

Une affaire loin d'être anodine au goût de Mark Van Horck, directeur général du réseau Autosécurité : « Malheureusement, encore une année d'accroissement du nombre de centres, commente t-il, faisant allusion à une dynamique entamée en 2009, l'activité moyenne de chaque centre a diminué. Ce n'est pas catastrophique, mais le marché est mature et ultra-saturé ».

Ce phénomène n'empêche pas les cinq grandes enseignes de contrôle de France de continuer de faire croitre leurs effectifs. Au 31 août 2011, Autosur comptait 24 centres de plus que fin 2010, Autovision +27, Autosécurité +18, Dekra-Norisko +17 et Sécuritest +30 : « Autosécurité est le réseau qui croît le moins aujourd'hui, nous avons la volonté de faire progresser les centres existants plutôt que d'encourager la création de nouveaux sites », fait encore savoir le patron d'Autosécurité.

Particulièrement montrés du doigt pour expliquer l'accroissement du nombre de centres : les indépendants. En 2011, 95 sites ne portant pas d'enseigne se sont ouverts, pour 32 qui ont fermé. L'accroissement naturel est donc de 63 centres... Conséquence, bien des contrôles techniques sont tenus par une seule personne, qui travaille 10 à 12 heures par jour six jours sur sept pour une rentabilité quelquefois aléatoire...