Digital Lab, Business Lab, Open Innovation Lab ou encore Design Lab… les acteurs du secteur automobiles se dotent d’entités aux noms nébuleux et futuristes pour accompagner le développement des nouveaux usages automobiles. Dans le sillage de l’Open Innovation Lab, créé en juin dernier par Renault, afin de « promouvoir le véhicule électrique et favoriser la créativité autour de la mobilité de demain », PSA lance donc à son tour son Business Lab.

La mission de cette entité : « Détecter, expérimenter, et transformer des opportunités en nouvelles activités pour le groupe, en particulier sur les enjeux de la mobilité et du digital ».

PSA indique que son Business Lab s’appuie sur trois dispositifs. Le premier, baptisé Business Innovation Hub, aura pour enjeu de « détecter des innovations business et technologiques, en favorisant les interactions avec les écosystèmes innovants, à l’échelle mondiale, et en étant le point d’entrée privilégié des startups ». La Business Factory va expérimenter « en grandeur nature de nouvelles propositions de valeur pour les clients », tandis que le dispositif Venture Development va « faciliter l’établissement de partenariats avec des startups innovantes ; prendre des participations minoritaires au travers de fonds de capital-risque et en direct ».

Dans ce cadre, PSA annonce d’ailleurs la signature d’un accord de partenariat avec la société Idinvest Partners, spécialiste du financement de la croissance des entreprises européennes « avec plus de 7 milliards d’euros sous gestion, dont 2 dédiés au financement des startups ».