Comme le respect de l’environnement, le respect des droits de l’Homme devient une mesure pour apprécier l’éthique d’une entreprise mondiale.

Ainsi, le groupe PSA se félicite d’avoir obtenu une note de 81/100 (dans une moyenne générale à 32/100) en matière de respect des Droits de l'Homme. Il grimpe ainsi sur le podium d’un classement international réalisé par 3 000 entreprises issues de 35 pays. Il décroche la première place en France.

Ce hit parade des entreprises vertueuses a été établi par l'agence de notation extra-financière Vigeo-Eiris suite à une étude réalisée entre septembre 2014 et septembre 2016.

« Dès 2003, le groupe s'est en effet engagé à promouvoir les principes du Pacte mondial des Nations Unies, inspirés notamment de la Déclaration universelle des Droits de l'homme », explique PSA dans un communiqué.


Les jalons de l'Organisation internationale du travail


Le constructeur a signé en 2006 un accord-cadre mondial sur la responsabilité sociale de l'entreprise qui l’engage à respecter les droits humains fondamentaux, tels que définis par les conventions de l'Organisation Internationale du Travail.

Cet accord a été négocié avec les deux fédérations syndicales internationales de la branche d'activité, IndustriALL Global Union et IndustriAll Europe, en associant 90 organisations syndicales présentes au sein du groupe.

Les exigences de l'accord-cadre sont contractuellement étendues à ses partenaires, distributeurs et fournisseurs. Ainsi, en signant la charte " fournisseurs responsables ", les fournisseurs du groupe s'engagent notamment à ne pas recourir au travail forcé ou obligatoire ni au travail des enfants.

Un audit annuel


Le groupe PSA réalise une évaluation de l'application de cet accord grâce à un dispositif structuré, notamment via un processus annuel d'audit. De leur côté, IndustriALL et l'ensemble des organisations syndicales exercent une vigilance continue et ont la possibilité de signaler les non-conformités. PSA s'engage à traiter les recours et réclamations exprimées.

Pour Xavier Chéreau, directeur des Ressources humaines de PSA: " Notre accord-cadre mondial témoigne de notre volonté de pérenniser et de renforcer l'engagement du groupe en faveur du respect des Droits de l'Homme. Cet accord nous oblige et nous engage. Il constitue un outil efficace de détection et de résolution des défaillances, grâce à un dispositif d'alerte ouvert à nos parties prenantes externes "