Les futurs véhicules autonomes passeront pas la 5G. Cette technologie qui s'apprête à débarquer dans nos smartphones, va aussi permettre aux véhicules de communiquer entre eux. Ils pourront par exemple pour signaler d’éventuels dangers en bordure de route comme des véhicules ralentis ou immobilisés et d’échanger des informations avec les infrastructures. PSA compte déployer cette technologie à partir de 2020.

Dans ce domaine, le constructeur français coopère avec Qualcomm Technologies. Pour l’heure, il teste cette technologie, comme première étape du déploiement de la 5G dans le domaine automobile, avec des communications directes entre véhicules.

Une étape vers le transport intelligent


Cette technologie est destinée à être exploitée dans le cadre du système de transport intelligent (STI) et des communications passant via les réseaux de l’ensemble des opérateurs de télécommunications commerciaux.

A l’occasion de l’événement in&Out sur les mobilités numériques qui se déroulera en mars prochain à Rennes, des voitures de PSA équipées de la technologie C-V2X présenteront des cas d'usage pour  assister le conducteur ; les véhicules communiquant entre eux pour signaler d’éventuels dangers en bordure de route comme des véhicules ralentis ou immobilisés.

"La technologie C-V2X est une solution de communication entre véhicules et entre véhicules et infrastructures qui contribue à renforcer la sécurité routière, à fluidifier le trafic routier et à déployer la conduite automatisée", se félicite Carla Gohin, directrice de l’Innovation du groupe PSA.


Vers le haut débit


Dans sa prochaine version, la technologie C-V2X intégrera une fonction 5G New Radio (NR) qui permettra la connectivité haut débit à très faible latence, d’une grande fiabilité pour des cas d’usage avancés en matière de conduite autonome notamment grâce à des capteurs haut débit, du partage de contenu et des mises à jour de cartes HD 3D.

Pour favoriser l’expansion mondiale de l’écosystème C-V2X, PSA a récemment rejoint la 5G Automotive Association (5GAA), organisation interprofessionnelle encourageant les communications C-V2X.

Elle compte aujourd’hui plus de 70 membres dans le monde parmi lesquels des constructeurs automobiles et leurs fournisseurs, des opérateurs de télécommunications mobiles, des fabricants de semi-conducteurs, des fournisseurs de matériel d’essai, des exploitants de réseaux de télécommunications et des fournisseurs de logiciels et d’équipements STI.