Peugeot Webstore, Citroën Carstore et le site actuel pour DS (DS7 Crossback) accueillent désormais en France un modèle de paiement en ligne témoignant de la volonté du groupe de lancer une offre de e-commerce progressivement en Europe.

Lire également : Peugeot avance dans le commerce en ligne

En France, il s'agit d'une première réelle expérience de vente en ligne pour un constructeur. Plusieurs tentatives se sont déjà déroulées mais par le biais d'un intermédiaire, que ce soit Venteprivée.com ou Amazon. Cette fois, le constructeur investit directement ce canal après une première phase pilote en Grande-Bretagne pour Peugeot et au Brésil pour Citroën.

« Plus de 90 % des clients commencent leurs parcours d'achat sur internet. Grâce à nos programmes pilotes en Grande Bretagne et au Brésil, nous avons pu noter que les clients qui achetaient en ligne sont généralement plus jeunes que ceux des concessions physiques, environ 40 ans contre 45 ans habituellement. Ce sont plus souvent des hommes que des femmes et ils organisent leur achat entre 22h00 et minuit », précise Steve Norman, directeur ventes et marketing du groupe.

Au Royaume-Uni, les ventes Peugeot ont augmenté de 75% sur le premier semestre 2017 avec un taux de conquête de près de 40%. Au Brésil, plus de 200 commandes ont été réalisées en ligne.

En France, et pour cette première étape, le client peut laisser son empreinte carte bancaire pour verser un acompte de 500 euros. Il peut également d'ores et déjà simuler son financement, la reprise de son ancien véhicule et dans ces différents cas finaliser sa commande en point de vente. D’autres étapes enrichiront bientôt la gamme de services offerts, en commençant par une souscription en ligne de son financement.