La stratégie de PSA Retail s’affine jour après jour.  L’entité unique qui vient d’être regroupée en France sous la dénomination de PSA Retail France SAS travaille d’arrache-pied sur l’univers du véhicule d’occasion.
Annoncée en mars dernier par Xavier Duchemin, directeur de PSA Retail, cette plateforme ne s’affichera pas dans l’univers du groupe PSA mais bel et bien comme un acteur à part, sous le nom de Cardayz. Une démarche novatrice puisqu’il s’agit de développer une activité sous marque blanche d’abord sur le digital, qui s’appuiera ensuite sur quelques sites physiques : deux sont en test actuellement mais la cible pourrait atteindre 11 centres au nom de la plateforme. « Le site proposera une offre complète de véhicules d’occasion avec les labels des trois marques du groupe mais nous devrons également l’amplifier avec la création d’un label maison », explique Hervé Krux, directeur de PSA Retail France SAS.

Cardayz, qui sera dévoilé en septembre, a pris modèle sur certaines plateformes immobilières : une approche moderne et en rupture avec les sites classiques, des services, du financement… La démarche sera initiée sur la base de la bourse VO mise en place pour les sites PSA Retail. A ce jour 15 000 VO y figurent, tous ne seront pas forcément accessible sur Cardayz, mais Hervé Krux compte également sur le développement des reprises pour venir alimenter le sourcing. La plateforme nécessite une infrastructure et un backoffice quasi-industriels. « Nous avons déjà amélioré de 13 millions d’euros nos résultats en un an sur notre activité VO », précise Hervé Krux. « Nous devons poursuivre et la création d’un centre de préparation dédié va nous y aider. Sur le seul mois de mai, peut-être atypique, notre délai pour préparer les véhicules est quand même tombé de 27 à 7 jours. Nous travaillons pour imposer un label, des standards photos… ». Cette année, PSA Retail France a commercialisé 110 000 VO dont 56 000 à particulier.