Trois syndicats, trois ans de paix achetés. Si la CGT a toujours fait savoir qu'elle ne signerait jamais un accord visant entre autres à geler les salaires, la CGC, FO et de le SPI-GSEA ne l'entendent désormais plus de la même oreille : au sortir du comité d'entreprise visant à examiner l'accord, le délégué de FO a assuré que celui-ci "permet [d'assurer] la pérennité de l'entreprise.

Les syndicats ont donc signé pour les engagements suivants : gel des salaires pendant 3 ans, en contrepartie de quoi les dirigeants promettent de ne licencier personne. L'accord peut être reconduit pour deux années supplémentaires. Afin de compenser le gel des salaires, l'intéressement a été augmenté, tandis qu'une prime supplémentaire devrait faire son apparition. Le temps de travail sera en outre encore plus flexible...
Remontée, la CGT a souligné le fait que l'on "ne signe pas dans le dos des salariés à la veille des congés payés".

Selon toute vraisemblance, l'usine de Sevelnord se verra confiée la production d'un véhicule utilitaire.