Selon les AAAData, les femmes ont acheté un peu plus d’un tiers des voitures neuves sur le mois d’avril 2018. Depuis le début de l’année, elles représentent 37% des acquisitions d’automobiles contre 33% en 2013, une proportion équivalente sur le marché du neuf comme de l’occasion.

« Sur les cinq dernières années, les ventes auprès des femmes ont progressé de 13 % contre seulement 1% pour les hommes. Le potentiel d’acheteuses n’est pas négligeable avec un peu plus de 400 000 nouvelles détentrices du permis de conduite chaque année. Séduire les consommatrices est désormais le relais de croissance des marques automobiles », commente les AAAData. De plus, il apparait que les femmes recourent davantage aux formules locatives LLD et LOA, qui ont représenté 34 % de leurs achats de voitures neuves en avril contre 31 % chez les hommes.

Le design de la voiture, le côté pratique de l’habitacle et du coffre et enfin le sentiment de sécurité constituent les principaux critères de choix des femmes. « Dans les faits, elles choisissent une petite citadine, plutôt de marque française, en version essence et sans malus. Face à la mode des SUV, les femmes restent plutôt fidèles à la berline (64% de leurs achats contre 43% chez les hommes) même si elles apprécient de plus en plus les SUV (29 % contre 44 %) », indique AAAData.

Les femmes portent aussi leur dévolu sur des voitures de gammes économique et inférieure (77% des immatriculations), les modèles de gamme moyenne supérieure ne représentant que 8 % de leurs achats (contre 14 % chez les hommes). Enfin, 75 % des voitures achetées sont à motorisation essence (64 % chez les hommes).

Chez les hommes comme chez les femmes, la Dacia Sandero fait l’unanimité et se positionne à la première place. Le reste du top 10 révèle en revanche quelques disparités. La Peugeot 208 est le 2e modèle le plus prisé chez les femmes, et le 6e chez les hommes. La Renault Twingo, qui se positionne à la 5e place chez les femmes, figure seulement au 17e rang chez les hommes.