Ils progressent, mais à petits pas. En 2017, 30 921 véhicules électriques (VP + VU) ont été immatriculés, soit une hausse de + 13 % par rapport à 2016, selon l’Avere (1).

Ces véhicules propres ne représentent encore que 1,2 % de l’ensemble des immatriculations. Cette hausse qui reste inférieure à l’évolution observée en 2016 (+ 26 %), montre la fragilité du marché et l’importance du soutien de l’Etat à son développement.



Pour ce qui est des seuls véhicules électriques particuliers (VEP), ils affichent une hausse de + 14 % à 25 983 immatriculations, dont 1 073 avec prolongateur d’autonomie.

Le triomphe de Renault et de Nissan


Comme en 2016, l’alliance Renault-Nissan et BMW trustent les premières places du podium. La Renault Zoé caracole en tête avec 15 245 immatriculations (+ 34 %). Le modèle propose depuis fin 2016 une autonomie de 400 kilomètres, bien supérieure à ce qu’offrent les autres véhicules de la même catégorie.



Malgré une politique commerciale percutante, seulement 2 381 Nissan Leaf (- 38 %) ont été mises à la route. Cependant, il est possible de commander la nouvelle version du véhicule depuis octobre dernier. « Les immatriculations repartiront de plus belle lors des premières livraisons, prévoit l’Avere. Les immatriculations de BMW i3 bondissent de 45 % à 1 954 unités dont 1 073 dotées d’un prolongateur d’autonomie. Arrivent ensuite les Smart Fortwo (938 unités contre 26 en 2016), la Peugeot Ion (874,  - 27 %) et la Tesla Model S (862, + 9 %). En 2017, la pénétration des modèles électriques a légèrement augmenté à 1,47 % (contre 1,35 % en 2016).

Véhicules électriques utilitaires (VEU) : le Kangoo champion


Le marché de l’utilitaire électrique a représenté 6 011 immatriculations en 2017 (+ 8 % ). Le Renault Kangoo reste leader avec 2 546 unités (+ 7 %), suivie par la Zoé (675 unités, + 67 %) et le Peugeot Partner (660 véhicules, + 50 %). Ce trio de tête est suivi par la Nissan e-NV200 (597 unités, + 40 %), le Citroën Berlingo (586, + 116 %) et le Goupil G4 (477 unités).



Véhicules hybrides rechargeables (VHR) : la domination de Mercedes


10 803 VHR ont été immatriculés (+ 67 %) dont 2 112 Mercedes GLC (sorti au second semestre 2016), 871 Volkswagen Golf GTE ( - 17 %) et 762 BMW 225 xe (+53 %). On dénombre ensuite 651 Volvo XC90 (- 12 %), 608 Mini Countryman, un modèle arrivé cette année en concession, et 598 Volkswagen Passat (+ 24 %). En 2017, le marché de la voiture hybride rechargeable représente 0,51 % du marché (0,32 % en 2016).





En 2018, les ventes de ces véhicules propres seront pénalisées par la suppression du bonus écologique pour les hybrides rechargeables et par la réduction de la prime à la conversion pour les véhicules 100 % électrique. Celle-ci passe en effet de 4 000 à 2 500 euros et s’applique désormais en cas de destruction d’un véhicule plus ancien (1997 et 2001 en 2018 contre 2006 en 2017).

1) L’Avere - France est une association nationale créée en 1978 sous l’impulsion de la Commission Européenne.  Sa vocation est de favoriser et  promouvoir l’acquisition et l’utilisation des véhicules électriques et hybrides, notamment en stimulant et accompagnant le  déploiement de la mobilité électrique auprès des collectivités locales et des entreprises. Elle rassemble les acteurs de l’écosystème de la mobilité  électrique, dans les domaines industriel, commercial, institutionnel ou associatif .