Passée dans le giron du géant allemand Daimler Financial Services au 1er décembre dernier, pour un montant de 1,1 milliard d’euros, l’ancienne filiale du groupe Rabobank entend conforter « sa croissance profitable ».

En cinq ans, en France, Athlon a vu son parc de véhicules gérés en LLD passer de 13 000 unités à 24 000 l’an passé, soit un bond spectaculaire de 85 %. En 2016, la progression s’est établie à 17 %. A la faveur des nombreuses concentrations qui ont animé le secteur ces dernières années, le loueur multimarque revendique désormais la cinquième position en France, soit un gain de deux places sur la période. Au global, à fin 2016, il gérait  47 567 contrats, dont 24 151 en propre et 23 146 non financés et gérés dans le cadre de ses partenariats avec Natixis, le Crédit Agricole et Daimler Financial Services.

En Europe, Athlon International gère un portefeuille de 350 000 véhicules (dont 85 000 pour Daimler) via 14 pays.

50 000 véhicules en parc d'ici 5 ans


« Athlon conserve son autonomie de fonctionnement au sein du groupe Daimler, de même que son positionnement multimarque, et les activités de la structure Daimler Fleet Management sont regroupées au sein de la marque Athlon », informe Bruno Morizur, président d'Athlon France depuis le 1er décembre 2016, qui affiche l’objectif d'un parc de 30 000 véhicules financés fin 2017 et de 50 000 d’ici cinq ans. En moyenne, les contrats s’étendent sur une durée de 41 mois et le kilométrage moyen s’élève à 105 000 kilomètres, deux chiffres qui tendent à la baisse.

En plus de l’apport des contrats de Daimler Fleet Management, le loueur pourra s’appuyer sur le réseau de distributeurs Mercedes-Benz (170 points de vente), un nouveau canal de distribution qui lui permettra de diffuser ses produits auprès des entreprises. « A terme, les nouveaux contrats seront financés par Athlon », précise précise Bruno Morizur.

Trois nouvelles agences


En France, les grands comptes représentent 50 % du portefeuille clients du loueur longue durée. Ce dernier va étoffer son propre réseau avec l’ouverture de trois nouvelles agences commerciales dans le Sud-Ouest et le Nord de la France en 2018, afin de renforcer sa position auprès des TPE/PME (5 agences à ce jour). « Même si nous ne nous interdisons rien, la cible des particuliers ne représente pas une priorité en 2017 comme en 2018 », indique le dirigeant.

A l’image des partenariats développés ces dernières années avec Natixis et Crédit Agricole (via la coentreprise Ucalease), le loueur entend nouer de nouveaux partenariats pour assurer sa croissance.