Petite satisfaction à Boulogne-Billancourt. Suite un record de ventes mondiales de ses deux principales marque, Renault et Dacia, au premier trimestre de 2018, le groupe Renault a gagné un petit dixième de point sur le marché planétaire.

En effet, les immatriculations mondiales du groupe (marques Renault, Dacia, Lada, Renault Samsung Motors et Jinbei & Huasong) ont augmenté de 4,8% à 935.041 véhicules sur un marché en hausse de 2,7%. Ainsi, sa part de marché a progressé de 0,1 point, à 4%.

En revanche, le chiffre d’affaires du groupe n’a pas suivi le même rythme que ses ventes puisqu’il n’a frémi que de 0,2% à 13,2 milliards d'euros, notamment à cause de taux de change défavorables. A taux de change et périmètre constants, le chiffre d'affaires aurait progressé davantage (+5,4%).

Objectif : 6% de marge opérationnelle en 2018


La dynamique vient d'Avtovaz qui se redresse et de RCI Banque. La contribution au chiffre d'affaires de la filiale russe s'élève à 716 millions d'euros (+25,8%) et celle de la filiale financière à 793 millions d'euros (+27,7%).

Hors Avtovaz, l'activité automobile recule de 2,5% à 11,6 milliards d'euros.

Le groupe a confirmé ses objectifs pour l'année : augmenter le chiffre d’affaires (à taux de change et périmètre constants), maintenir une marge opérationnelle du groupe supérieure à 6,0%, générer un free cash-flow opérationnel de l'automobile positif.

L'allant vient hors d'Europe


Les immatriculations du groupe en Europe, qui représentent plus de la moitié du total, ont augmenté de 2,8% de janvier à mars, à 492.490 véhicules, sur un marché en hausse de 0,6%, grâce au succès des nouveaux modèles Duster et Koleos.

Hors d’Europe, les livraisons bondissent de 22,1% en Eurasie et de 21,3% en Amériques. Mais elles baissent sur les régions Afrique Moyen-Orient Inde (-5,3%) et Asie-Pacifique (-18,6%).

Selon Renault, "cette baisse s'explique essentiellement par un effet de change négatif de 4,8 points, du fait de la forte dévaluation des principales devises du groupe (peso argentin, real brésilien, livre turque, dollar américain)".


Dacia se renforce


Renault reste de loin la première marque du groupe, avec des livraisons en progression de 2,3% à 648.531 véhicules.

Dacia renforce sa deuxième position avec 171.577 unités (+13,8%) au premier trimestre. La marque russe Lada arrive en troisième position, avec 86.090 unités (+31,3%).

Dans des volumes moins significatifs, les ventes de la filiale coréenne Renault Samsung Motors ont chuté de 26,4%, à 19.105 voitures, et celles de la marque chinoises d'utilitaires Jinbei & Huasong de 38,5% à 9.738 unités.