Les deux groupes ont signé un protocole d'accord « officialisant leur coopération » dans un essai de cette technologie, à Londres.  « Renault fera en outre partie du comité de pilotage de l'essai » a précisé le constructeur français.

La campagne d'essais lancée par Qualcomm « a pour objectif d'évaluer la viabilité commerciale de la recharge sans fil des voitures électriques et de recueillir l'avis des usagers de véhicules fonctionnant grâce à cette technologie WEVC » précise le communiqué.

Ces essais « complètent parfaitement le programme européen de recherche et de développement piloté par Renault qui rassemble dix partenaires et a pour objectif de tester la recharge sans fil des véhicules électriques » a déclaré Jacques Hébrard, le directeur des projets énergie et environnement chez Renault.

Le constructeur français, qui est en pointe dans le développement des voitures électriques, espère que des normes européennes voire mondiales seront mises en place pour rendre les véhicules compatibles avec ce type de systèmes de recharge sans fil qui fonctionne par induction.