Le loueur de courte durée Rent a Car lance une offre de reprise de véhicule d'occasion que les automobilistes peuvent échanger contre des bons de location. 
Pour parvenir à cet échange, le loueur s'est associé au site d'achat et de vente Autonaute (groupe Elite-autos) qui se charge de cette transaction.

Rent a Car, de son côté, abonde de 15 % l'offre de reprise, basée sur la cote Argus « afin d'avancer un prix raisonnable et pondérée, proche de l'attente de l'utilisateur », explique Guilhem Mazzia, directeur général délégué du loueur.

Un automobiliste peut se présenter dans l'un des 450 points de vente Rent a Car en France afin de de vendre sa voiture, sans qu'une limitation de kilométrage ou d'âge de son véhicule, lui soit opposée.

48 heures après avoir envoyé la demande de reprise, Autonaute contacte l'agence de location et transmet la valeur de reprise, que le loueur augmente de 15 %. Après acceptation de l'automobiliste, Rent a Car échange cette valeur contre des bons de location (type chèque vacances ou ticket restaurant) allant de 15 à 50 € et valables pendant dix ans.

Pour les véhicules de moins de 8 ans, l'offre se base sur une déclaration du client. Au-delà de 8 ans, un contrôle technique est exigé.

« Notre cible repose sur des automobilistes dont les véhicules valent entre 3 000 et 7 000 euros qui désirent s'acheter une mobilité pour les dix ans à venir », poursuit Guilhem Mazzia.

Les franchisés du loueur n'ont rien à verser et doivent grâce à cette offre améliorer la fidélité de leurs locataires. Surtout situées en centre ville, les agences tentent de surfer sur la vague Autolib et cherchent à attirer une clientèle urbaine