Parmi les 40 plateformes de pièces de PSA attendues en France en 2017, deux projets sortent particulièrement du lot : celui d’Obernai, qui rassemble les groupes CAR Avenue, Grand Est Automobiles, Nedey et PSA Retail, et celui du Mans, qui réunit pas moins de sept opérateurs. Ne souhaitant pas s’adosser à la plateforme d’un groupe concurrent (Mary, Dubreuil, Gemy…), et surtout soucieux de conserver la mainmise sur le business pièces de rechange, les groupes Berrezai, Bayi, This, Xavier Guénant, Leon, SDA Tournessi et Carpier se sont donc associés il y a 18 mois pour créer à Voivres-lès-Le Mans (72) leur propre site logistique.

Baptisée Alliance PR, cette plateforme de 8 000 m2 doit assurer deux fois par jour la livraison des pièces d’origine et Eurorepar dans les concessions, les agences ainsi que les MRA des départements de la Sarthe, de la Mayenne, de l’Île-et-Villaine, de la Manche, du Maine-et-Loire, des Pays de la Loire et des Deux-Sèvres. Les pièces équipementiers arriveront dans un deuxième temps. Ce site devrait représenter un chiffre d’affaires de l’ordre de 100 millions d’euros sur une année pleine.

« Cette entité se veut indépendante et autonome tant sur le plan juridique, commercial que financier », indique Didier Berrezai, dirigeant du groupe éponyme et président d’Alliance PR. Les vendeurs itinérants qui dépendaient auparavant des concessions sont désormais rattachés à la plateforme du Mans. « Nous conservons toutefois des stocks très légers de pièces « tournantes » dans nos magasins, qui représentent une valeur de 30 000 à 40 000 euros », précise le dirigeant breton.

En complément de la plateforme du Mans (cut-off entre 10h et 11h30), le schéma logistique s’articulera également autour de plusieurs sites relais, à savoir les magasins de pièces des concessions de Flers, Vitré et Cholet, qui permettront de servir quotidiennement les affaires les plus éloignées.

« Après un tel changement, et avant d’envisager de partir à la conquête de nouveaux acteurs, l’objectif consiste avant tout à stabiliser notre activité avec nos clients et d’augmenter notre taux de service », conclut Didier Berrezai.