L'heure est à la dématérialisation et au digital, les préfectures de département n'échappent pas à la la règle. Selon le dernier opus du "Comité de suivi du plan Préfectures nouvelle génération", "cinq nouvelles télé-procédures" vont entrer en application. Ainsi, "la télé-procédure demande de duplicata sera mise à disposition du public au plus tard le 1er juin 2017, à l'issue de l'avis rendu par la CNIL" indique le Comité. Mais ce n'est pas tout : "Les télé-procédures changement d'adresse, déclaration de cession et immatriculation d'un véhicule d'occasionseront mises en service le 4 juillet 2017" est-il expliqué.

D'autre part, "la télé-procédure autres cas permettra à un usager de solliciter le CERT dont il dépend en fonction de son domicile pour toute autre opération que celles couvertes par un professionnel ou l'une des quatre télé-procédures précitées. Sa mise en service est programmée le 1er octobre 2017".
Les CERT seront des plateformes physiquement non-accessibles au public qui se chargeront justement de traiter les demandes de documents officiels. Six CERT consacrés au SIV vont ouvrir en France métropolitaine à l'automne prochain.

Les professionnels de l'automobile, en outre, vont avoir le droit d'assumer quelques nouvelles responsabilités : "Les évolutions du SIV se poursuivent afin de confier, en toute sécurité, davantage d'opérations aux professionnels habilités. Le changement d'adresse a été ouvert en novembre 2016. Début 2018, il est prévu d'autres opérations : opérations de corrections d'erreurs mineurs sur le certificat d'immatriculation, immatriculation de véhicules neufs modifiés pour les carrossiers qualifiés..."

Le Comité de suivi indique en outre être en train de bâtir un cahier des charges du professionnel habilité, sans doute en raison de la récente recrudescence de sociétés plus ou moins frauduleuses dans le secteur. Toujours selon le Comité, "les habilitations des professionnels au SIV sont en nette croissance" avec un total de "30 871 habilitations en vigueur".