La jeune entreprise, créée sous l’impulsion de Jonathan Haberstrau (ancien Pdg de fog), a choisi le nord de la France pour expérimenter son business model inédit : proposer aux particuliers le contrôle technique gratuit en échange de données concernant l’historique de réparation de leurs véhicules. Pour ce faire, Success Fee a développé la vitrine www.controletechniquegratuit.com, sur laquelle sont recensés à ce jour 800 particuliers, « qui ont au moins répondu à une question ».

Une trentaine de minutes sont nécessaires pour répondre au questionnaire et réunir l’ensemble des documents requis (carte grise, factures des réparations, contrat d’assurance). En répondant à seulement 50 % du questionnaire, l’automobiliste pourra bénéficier d’une réduction de 50 % sur son contrôle technique. Si tous les documents sont réunis, le contrôle technique sera gratuit, et réglé par Success Fee au centre qui a réalisé l’intervention. En moyenne, le montant du contrôle technique s’élève à 68 €.

« Nous n’avions aucun doute quant à l’intérêt des gens de bénéficier du contrôle technique gratuit. La question était surtout de savoir : Quelle quantité d’informations sont-ils disposés à donner en échange ?, soulève Jonathan Haberstrau. Soit les particuliers ne souhaitent pas donner davantage d’informations, pour des questions de confidentialité, soit ils ne peuvent pas car ils n’ont pas conservé les factures des interventions réalisées sur leur auto. Dans tous les cas, c’est eux qui mettent le curseur où ils veulent et nous respectons leur choix. Au début, ils étaient 80 % à fournir seulement la carte grise et le PV de contrôle technique. Désormais, 77 % des gens répondent à l’ensemble des questions ».

Expérimenté et validé dans le nord de la France, le service sera prochainement décliné sur l’ensemble du territoire.

400 centres CT attendus en 2016


 Reste à étoffer le nombre de centres de contrôle technique adhérents. L’intérêt pour ces acteurs ? « Gagner du volume d’activité additionnel », répond le responsable. La société est référencée à ce jour auprès de 200 centres sur les 6 200 répertoriés en France. Elle devrait multiplier ce nombre par deux en 2016. « Nous avons peu de dialogue avec les dirigeants des principales enseignes qui ne souhaitent pas trop entendre parler de nous », confie Jonathan Haberstrau, qui se fixe pour objectif de réaliser 22 000 contrôles en 2016 et environ 700 000 par an dès 2019 (17,1 millions de CT pour des VP ont été enregistrés en 2015).

Plusieurs gros groupes de distribution en partenaire


Comme les informations récoltées auprès des conducteurs permettent de connaitre leurs besoins actuels ou à venir, Success Fee leur propose une liste de partenaires automobiles qui pourront leur soumettre des prestations de financement, d’assurance, une offre de véhicules d’occasion... La gratuité du contrôle technique est également conditionnée au choix de ces partenaires.
« Nous sommes un apporteur d’affaires pour les professionnels et nous garantissons que ces contacts sont de réels acheteurs », argumente le dirigeant. La société se rémunère en percevant une commission lors de la transaction réalisée chez son partenaire, ou alors sur la vente de leads.

Sucess Fee, qui vient de se rapprocher du portail iDGARAGES.com, travaille notamment avec les sites Auto-Ies et Le Lynx, mais aussi Renault Retail, les groupes PGA, Gueudet, Paumier, Peyrot, Faurie…