Les relations entre la direction du groupe automobile et la CGT qui sont notoirement mauvaises depuis dans plusieurs années, ne vont pas s’arranger les mois qui viennent.

Ce 7 juillet 2017, la condamnation par la justice d’un délégué CGT à 6 mois de prison avec sursis pour violence et 2000 euros d'indemnités à l’encontre d’un cadre de l’usine de Poissy en septembre dernier, va accentuer les tensions.

Farid Borsali, secrétaire de la CGT de Poissy, condamné pour violence, dément les faits et fait appel.
Le délégué CGT condamné, Farid Borsali,qui est aussi secrétaire général de la CGT-PSA à Poissy, aurait eu une altercation avec un cadre de l’usine PSA de Poissy et l’aurait frappé, lui imposant 15 jours d’arrêt de travail.

Il a démenti les faits reprochés et fait appel.

C'est dans ce contexte que la CGT a créé chez PSA un comité de défense des libertés ouvrières et syndicales, animé par Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail et ex-candidat à la primaire socialiste.



Cette entité doit être présentée à la presse, ce samedi 8 juillet 2017, devant le siège du constructeur, avec la présence annoncée de Pierre Laurent (PCF), Eric Coquerel (LFI), Philippe Poutou (NPA) et Arlette Laguiller (LO).