Toute une histoire que celle Tesla. Le constructeur a déclaré des résultats commerciaux plutôt bons pour 2017, mais aussi des résultats financiers calamiteux : 2,24 milliards de dollars de perte, contre 773 046 dollars un an auparavant... Tesla est toujours tributaire d'une ligne de production chaotique sur son Model 3, un véhicule dont les premiers exemplaires auraient été livrés à leurs propriétaires.

D'un point de vue commercial, l'année 2017 s'est pourtant révélée encourageante pour Tesla : 103 155 Model S, X et 3 vendues dans le monde, +35,3% par rapport à 2016. Tesla n'a pas démérité en France non plus, avec 1368 ventes (862 Model S, 506 Model X) soit +44,9%.
Tesla aurait sans doute pu faire plus. Le constructeur précise dans son bilan trimestriel que la demande excède toujours l'offre. D'autre part, au quatrième trimestre, la production des S et X a dû être limitée, de manière à allouer des moyens de fabrication au Model 3.

Toujours sur le plan commercial, Tesla annonce avoir désormais 330 points de vente dans le monde (12 ouvertures au cours du dernier trimestre 2017), une offre en matière d'ateliers qui aurait "doublé", grâce notamment à ses camionnettes qui servent d'atelier mobile. Elles seraient 230 à l'heure actuelle.

Tesla demeure positif contre vents et marées. Le constructeur maintient sa prévision de cadence de production à 2500 Model 3 fabriquées par semaine à l'issue du premier trimestre 2018, et de 5000 par semaine trois mois plus tard. D'autre part, en raison des livraisons de ce véhicule, Tesla pense être en mesure de générer des profits opérationnels dès cette année. La Model 3 est en effet censée dégager une marge brut de 25%, à partir du moment ou celle-ci sortira des usines à un rythme hebdomadaire de 5000 exemplaires.