Il y a quelques mois, Elon Musk, emblématique patron de Tesla, faisait sensation en présentant Semi, son poids-lourd 100% électrique. Ce semi-remorque revendique une autonomie de 800 km et un 0 à 60 mph (soit un peu plus que 95 Km/h) abattu en 5 secondes sans remorque ! De plus, le camion de Tesla met en avant une fonction dite de « platooning » qui renvoie à la possibilité de faire rouler des PL en convoi en mode automatique, voire autonome.

Cette semaine, après Sysco, UPS ou encore Pepsi, Bee’ah, une société de gestion de l’environnement et des déchets des Emirats Arabes Unis, a annoncé avoir passé commande à Tesla. La commande est significative puisqu’elle porte sur 50 Semi, qui serviront à la collecte et au transport des déchets. "Nous allons faire rouler la plus grosse flotte de Tesla Semi du Moyen-Orient. Le développement durable est au cœur de notre activité et se répercute à tous les niveaux de notre organisation", déclare Khaled Al Huraimel, le dirigeant de Bee’ah.

Toutefois, plusieurs experts ne cachent pas leur scepticisme, rappelant d’une part que comme dans d’autres secteurs, des commandes de cette nature peuvent être annulées et d’autre part, que l’outil industriel du Semi n’existe pas encore et que l’entrée en production n’est pas programmée avant fin 2019… Cela ne vous rappelle rien ?