Jusqu’ici directeur général de Feu Vert, Thierry Sinquin a été promu au poste de président du groupe et de sa société holding financière Ramsès. Il conserve le poste de directeur général pour la France. Diplômé de Sciences Po et titulaire d’un master en économie, Thierry Sinquin a passé 14 années à la tête de filiales internationales chez Michelin. Il a ensuite rejoint l’univers du service comme associé chez Progress, avant de prendre la direction générale de Cunningham Lindsey et ensuite celle du groupe Prunay.

Thierry Sinquin a pour objectif « d’accélérer la transformation du groupe Feu Vert et d’accompagner le développement de la dynamique de services ».

« Feu Vert souhaite devenir l'enseigne dans laquelle l'automobiliste se déplace pour tout ce qui touche de près ou de loin à son véhicule. Pour ce faire, nous allons développer des services complémentaires à nos offres traditionnelles. « Mon contrat d'entretien Feu Vert », lancé il y a 6 mois, en est la première pierre », commente le nouveau président. 

Présent en Europe à travers 11 sociétés dans 6 pays ainsi qu’à Hong-Kong, Feu Vert (propriété d’Alpha Private Equity) rassemble les enseignes Feu Vert et Feu Vert Services (452 centres auto) ainsi que la société Impex (spécialiste de la distribution principalement de pièces et d’accessoires automobiles). Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires sous enseignes en Europe de 657 millions d'euros en 2017.