Après être passée dans les mains d’André Lecoq, le fondateur en 1963, Max Alunni, le repreneur en 2006 et Jean-Luc Bois, un dirigeant, Thomas Alunni est désigné pour reprendre la direction de la carrosserie Lecoq à Bezons dans le Val-d'Oise (anciennement implantée à Saint-Ouen). Une entreprise qui s’est tout d’abord spécialisée dans la réparation de voitures en polyester, puis tournée vers la restauration de voitures anciennes et l’entretien et la réparation des voitures de luxe. Le père de Thomas, Max, souhaité renouer avec son premier amour qui est la restauration de véhicules de collection.

Thomas Alunni, jeune directeur de 34 ans, a donc fait ses armes aux côtés de son père et décroche en parallèle son diplôme de l’ESPEME en 2005. Depuis, il a occupé tour à tour plusieurs postes dans l’entreprise familiale, passant de l’atelier au management mais aussi au sein du groupe Albax, acquéreur de la carrosserie (2006). En 2012, il devient directeur adjoint et obtient les agréments de Ferrari, Jaguar et Land Rover, Tesla, Honda, etc. Quatre ans plus tard, Thomas Alunni pilote l’installation et le lancement d’un nouveau site, la carrosserie Leqoq Riviera du groupe, qui ouvre ses portes à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes). Il est alors agréé Ferrari, Honda, Porsche et Bentley. Notons également que Glasurit est un partenaire de longue date de l’entreprise.

Dans ses nouvelles fonctions, Thomas Alunni se concentrera d'abord sur la formation en mêlant les évolutions d’aujourd’hui et le savoir-faire d’hier.