Le marché automobile américain a démarré l'année timidement, en envoyant des signaux contrastés, General Motors (GM) étant le seul constructeur local à avoir enregistré une hausse de ses ventes de voitures neuves en janvier.

Plus de 1,15 million de véhicules neufs ont été écoulés aux Etats-Unis le mois dernier, en hausse de 1% sur un an, selon le cabinet Autodata, qui compile les données de l'ensemble du secteur. Les analystes tablaient sur une baisse.

En données annuelles glissantes, les ventes s'élèvent à 17,12 millions de voitures, en baisse de seulement 1,8% comparé à un an plus tôt.

Premier groupe automobile du pays, GM a écoulé 198.548 véhicules neufs en janvier, en hausse de 1,3%.

Les ventes de Ford et Fiat Chrysler ont, elles, reculé, de l'ordre de 6,6% à 161.143 véhicules pour le premier et de 13% à 132.803 exemplaires pour le second, qui a pâti d'un plongeon de 16% des ventes de sa marque de camionnettes à plateau (pickups) Ram que n'a pu compenser une hausse de 2% de Jeep.

Toyota a doublé Ford, en vendant 167.056 véhicules neufs le mois dernier, en hausse de 16,8%.