L’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE) a sorti son traditionnel bilan, et comme la tendance est à la hausse pour le secteur de l’automobile en général, le marché entreprise signe une nouvelle année record en 2017 : en France les immatriculations de VP et VUL ont augmenté de 1,5% pour atteindre 801 828 unités. En revanche, il s’agit d’une progression nettement moins importante que les années précédentes, à savoir 8% en 2016 et 6,3% en 2015. L’OVE affirme que c’est en deuxième partie d’année que l’activité s’est redressée car au premier semestre, elle affichait une baisse de 1,3%.

A noter, les VP se sont écoulés à 467 132 ventes (chiffre stable) contre 334 696 immatriculations VUL qui progressent de près de 4% sur l’année. L’OVE constate également une légère baisse de la motorisation diesel VP et VUL, soit -0,2% (678 035 unités) et un recul de 2,6% pour les VP. L’essence pour les VP et VUL s’améliore de 8,5% (92 275 unités). La part du gazole reste encore majoritaire dans les parcs d’entreprise avec 84,56%. Relevons également que les VP électriques ont augmenté de 44,2% pour atteindre 6 556 unités.

Mais alors quels sont les dix véhicules tous segments et toutes énergies confondus les plus vendus en France en 2017 ? Selon le palmarès de l’OVE, les marques françaises ont clairement été plébiscitées par les entreprises. Neuf places sur dix sont occupées par Renault, Peugeot et Citroën. Autre surprise, un véhicule à motorisation essence a réussi à faire son entrée dans le top 10, une première d’après l’observatoire. La Renault Clio essence s’est écoulée à 8 743 exemplaires.

tableau véhicule entreprise ove
Les marques tricolores sont à l'honneur