En attendant des destinations plus exotiques (prévu en 2017), le réseau Top Carrosserie avait choisi le cœur de la capitale pour organiser sa première convention nationale. Les adhérents, au nombre de 120 à ce jour, avaient rendez-vous les 11 et 12 décembre pour découvrir la feuille de route esquissée par l’équipe de direction en 2016 et visiter, le lendemain, la plateforme de Saint Amand Service, le spécialiste de la distribution des pièces de carrosserie racheté par Alliance Automotive en mai dernier. Ce rachat, que le groupe présente comme un « réel tournant dans sa stratégie », témoigne de ses nouvelles ambitions dans le secteur de la carrosserie/peinture, deux ans après le rachat de Précisium Groupe.

 « Quand on sait que les pièces de carrosserie représentent plus de 40% des achats d’un carrossier et la peinture 7 à 8 %, on peut en déduire aisément ce que notre plateforme peut apporter grâce à une maîtrise totale de l’offre, un sourcing performant et un effet volume qui permet de réduire considérablement les prix des pièces. L’effet sur la rentabilité du carrossier est immédiat, à condition qu’il sache exploiter ces avantages », souligne Serge Boillot, directeur activité carrosserie/peinture. A ce jour, seuls 25 % des adhérents du réseau ont commencé à acheter des pièces chez Saint Amand Service.

Drivista se décline pour la carrosserie


La communication et la création de trafic seront également deux des principaux enjeux en 2016 dans l’optique d’accompagner les carrossiers. Ainsi, le groupe lancera au premier trimestre son outil Drivista Carrosserie, une application mobile à destination de l’automobiliste, destinée à renforcer l’activité du réseau hors assurance. Pour fidéliser ses clients, le réseau proposera également une carte de membre au Club Drivista Carrosserie, qui proposera des offres promotionnelles et des avantages (restaurants, loisir…).

Dès le premier janvier, les adhérents pourront s’appuyer sur le nouvel outil de CRM Top Client, développé spécifiquement pour le réseau par la société Daf Conseil, qui permettra de mener des campagnes via SMS, e-mail ou courriers. Pour compléter ce dispositif avant tout local, le réseau annonce également réfléchir au lancement en 2016 d’une campagne radiophonique nationale. Au-delà de la notoriété pure, Top Carrosserie entend mettre l’accent sur les forfaits nationaux de carrosserie rapide, qui s’articuleront autour de huit types de prestation.
 

150 adhérents en 2016


 Comme dans la plupart des réseaux de réparation et de carrosserie, la diversification sera plus que jamais à l’ordre du jour via deux directions : la mécanique d’abord, via la mise en place d’une offre dédiée au premier trimestre 2016, et le vitrage dans un deuxième temps.« Partant du constat que le carrossier est aujourd’hui le seul réparateur qui peut garder le véhicule jusqu’à trois jours dans son atelier sans le client y voit à redire, le réseau perçoit une formidable opportunité pour ses carrossiers de repérer des interventions d’entretien courant hors carrosserie. L’idée n’est pas de transformer les carrossiers en mécaniciens mais de leur permettre de diversifier leur activité avec des réparations simples et rapides », détaille l’équipe dirigeante de Top Carrosserie. Le concept, dont les modalités restent à définir, portera sur quelques points de contrôle. Quant au vitrage, présenté comme un axe de développement prioritaire, la nature du développement n’a pas encore filtré à ce jour. Le VO, le lavage sont deux autres pistes également en réflexion.

L’ensemble de ces développements devront participer du renforcement du maillage dans l’Hexagone. Le réseau Top Carrosserie vise 150 adhérents à fin 2016.