Toyota est-il en passe de réussir son pari de l'Environmental Challenge 2050 ? Le constructeur, coutumier de l’hybride, qui souhaite réduire sa moyenne mondiale des émissions de CO2 pour ses véhicules neufs de 90% d’ici 30 ans*, a au moins validé la première étape. Toyota Motor Corporation vient d’annoncer avoir franchi un nouveau seuil de ventes de véhicules électrifiés avec plus de 1,52 million d’unités dans le monde en 2017.

Ce chiffre a augmenté de 8% sur le précédent record de l’année précédente, soit plus de 1,4 million d’immatriculations. Sur sa feuille de route zéro émission, il signe alors une avance de trois ans dont le premier objectif était d’écouler plus de 1,5 million de voitures à motorisation électrifiée par an d’ici à 2020.

De par ces résultats prometteurs, le constructeur japonais voudrait même aller plus loin : atteindre les 5,5 millions de ventes annuelles pour ce type de moteur d’ici à 2030. Il s’appuiera ainsi sur ses projets de commercialisation à l’international, à savoir dix véhicules électriques à batterie (BEV) dès début 2020. Et cinq ans après, le marché pourrait accueillir une version électrifiée pour chaque modèle de la gamme mondiale.

« En à peine vingt ans, nous avons vu les ventes de véhicules neufs à motorisation électrifiée passer de moins de 500 unités dans un seul pays, à plus de 1,5 million dans plus de 90 pays et régions. Grâce à nos clients, nous avons pu poser les bases solides et durables d’une production de grande série, pour diversifier notre gamme et proposer à l’avenir des versions électrifiées de nos modèles », souligne Shigeki Terashi, vice-président de Toyota.

Ventes cumulées de véhicules électrifiés de Toyota depuis 1997. Source Toyota


Au cumul depuis la première Prius, lancée au Japon en 1997, jusqu’à fin 2017 avec la Mirai (premier véhicule de série à pile combustible hydrogène en 2014) et les Prius de seconde génération, Toyota a écoulé plus 11,47 millions de voitures dans le monde.

Il estime avoir procédé à une économie de plus de plus de 90 millions de tonnes de CO2 par rapport au même nombre de modèles conventionnels équivalents
.